De la mi-juin à la mi-juillet, je vous invite à scruter dans le ciel du couchant ou du levant l’apparition de nuages noctulescents.

Les nuages noctulescents (ou nuages polaires mesosphériques ou NLC) se forment dans la très haute atmosphère (la mesosphère) à environ 80 km d’altitude alors que les plus hauts nuages dits classiques atteignent au maximum 12km (sur cette image prise depuis la station spatiale, les NLC apparaissent juste à la limite de l’atmosphère). La formation et la composition de ces nuages sont encore à ce jour énigmatiques. La première observation écrite de ce phénomène est relativement récente (en 1850 par un astronome de l’Observatoire irlandais d’Armagh) ce qui laisse supposer que leur origine est peut-être liée à l’activité humaine (particules rejetées dans l’atmosphère). La seule certitude est que certains des NLC sont créés suite au lancement de la navette spatiale (voir la vidéo de la NASA).

Les nuages noctulescents apparaissent lorsqu’ils sont éclairés
par le dessous et lorsqu’il fait presque nuit

D’un point de vue observationnel, ces nuages apparaissent lorsqu’ils sont éclairés par le soleil et par en dessous. Il faut donc que le soleil soit déjà suffisamment sous l’horizon mais pas trop pour qu’ils deviennent visibles. A nos latitudes, ces instants se produisent autour du solstice d’été entre 30min et 2h après le coucher ou avant le lever du soleil. Plus vous êtes au nord, meilleures sont vos chances d’observez ces nuages (à ma connaissance, les NLC n’ont jamais été observés dans le sud de la France). Habituellement, ces nuages commencent à être observés au début du mois de juin en Scandinavie ou dans le nord de l’Angleterre ou de l’Allemagne.

L’année dernière, j’ai cherché ces nuages pendant les longues soirées autour du 21 juin mais, alors que plusieurs sites faisaient état d’observation spectaculaires de NLC, je n’ai pu observer ces nuages. Finalement, le 14 juillet 2009, pendant que le fameux feu d’artifice était tiré de la Tour Eiffel, le ciel s’est drapé de nuages noctulescents.

Nuages noctulescents au moment du feu d’artifice (Paris, 14 juillet 2009)

Assez fugaces au départ, ils étaient à la fin très spectaculaires laissant apparaître un jolie palette de couleur alors qu’il faisait quasiment nuit.

Nuages noctulescents au dessus de la Tour Eiffel (Paris, 14 juillet 2009)

Si vous habitez au nord de la France ou mieux encore dans le nord de l’Europe, je ne peux donc que vous engagez à guetter les nuages noctulescents entre mi juin et mi-juillet,  de préférence au nord ouest le soir et au nord-est le matin.

Pour en savoir plus:

  • Astronomie Magazine fait deux pages sur ce sujet dans le numéro de juin 2010 (n°124)
  • le site noctilucentclouds.com permet de savoir si des nuages ont été observés dans les jours précédents.
  • le site de AIM, satellite dédié à l’exploration de ces nuages

Edit 10 juillet 2010

Les premiers nuages noctulescents  de la saison visibles de France ont été aperçu le 9 juillet depuis la Bretagne et la Normandie. Il est possible que ces nuages soient de nouveau visibles dans les jours à venir dans le nord de la France.