Qui n’a jamais rêvé de s’installer derrière le hublot de la station spatiale internationale (ISS) et regarder la Terre défiler sous ses yeux?
Et bien si l’envie vous a traversé l’esprit, vous pouvez en avoir un aperçu grâce à un système de webcams installées sur différents points de la station. Elles diffusent en effet désormais en direct des vues alternées via le site ustream.tv.


Pendant son orbite autour de la Terre, l’ISS alterne 45 min de jour et 45 minutes de nuit. Ainsi, il est probable d’avoir un écran noir ce qui indique que l’ISS est plongée dans l’ombre de la Terre.

Cela dit, il est possible de connaître en temps réel la région survolée par l’ISS grâce au site isstracker (ou la carte ci-dessous qui doit être actualisée) et de savoir ainsi si la station est effectivement dans la nuit.

Enfin, si vous voulez voir en direct le survol de votre maison ou vos régions préférées, vous pouvez utiliser le site heavens-above qui vous donnera les périodes de visibilité de l’ISS depuis votre ville.

iss

A partir du 22 mai et jusqu’à la mi-juin, vous aurez l’occasion de suivre un beau ballet planétaire entre Mercure, Vénus et Jupiter. Les trois planètes vont en effet se rapprocher et enchaîner quelques configurations particulières dans les prochains jours.

Il vous faudra trouver un horizon ouest-nord-ouest parfaitement dégagé et observer à peine une heure après le coucher du Soleil (par exemple 22h-22h30 à Paris).

conjonction mercure, venus, jupiter
Positions de Mercure, Vénus et Jupiter entre le 22 mai et le 6 juin à 22h20 à Paris

Vénus devrait être la planète la plus simple à repérer puisque sa magnitude sera proche de -3.8. Jupiter sera ensuite la plus brillante en théorie à -1.7 mais elle chutera rapidement dans les lueurs du crépuscule. L’éclat de Mercure variera beaucoup sur la période avec une magnitude qui deviendra positive le 3 juin, mais elle paraîtra de plus en plus haute dans le ciel.

Les trois planètes enchaînent en quelques jours seulement, une série de conjonctions et d’alignements

  • 24 mai 21h : Conjonction entre Mercure et Vénus à 1°21′
  • 27 mai 7h : Conjonction entre Mercure et Jupiter à 2°22′
  • 28 mai 2h : Mercure, Vénus et Jupiter sont regroupés dans un cercle de 2°40′ (un peu plus de 5 fois le diamètre apparent de la Lune)
  • 28 mai 19h : Conjonction entre Vénus et Jupiter à 1°
  • 31 mai 18h : Mercure, Vénus et Jupiter sont parfaitement alignés. Cet alignement se poursuit encore quelques jours
  • 1 juin : Vénus vient s’interposer à égale distance de Mercure et Jupiter.

Par la suite, Jupiter devient de moins en moins visible, mais Mercure et Vénus continuent d’assurer le spectacle quelques jours encore.

Pour en savoir plus

  • Je ne saurais trop vous conseiller de télécharger l’excellent logiciel Stellarium (qui a d’ailleurs servi à faire l’animation de ce billet). Ce logiciel de planétarium vous affiche la sphère céleste pour l’endroit et la date souhaités. Vous pourrez ainsi repérer les différentes configurations des trois planètes;
  • Le site de Guillaume Cannat donne également des informations complémentaires et quelques cartes.

Jeudi 25 avril 2013 en soirée, vous aurez l’occasion d’observer une éclipse partielle de Lune. Autant le dire tout de suite, l’éclipse ne sera pas très spectaculaire car seule une faible partie du disque lunaire entrera dans l’ombre de la Terre.

En France métropolitaine, l’entrée dans la pénombre aura déjà eu lieu lorsque la Lune se lèvera. Toutefois, lorsqu’elle effleurera l’ombre terrestre, la Lune sera encore basse sur l’horizon Est ce qui permettra de la photographier avec un avant plan bien choisi.

Carte de visibilité de l’éclipse

Voici la chronologie des événements pour la ville de Paris (*) le 25 avril (en temps légal français: UTC+2) depuis laquelle seuls les événements en gras seront observables:

  • Entrée dans la pénombre (P1) : 20h04
  • Lever du Lune : 20h55
  • Coucher du Soleil : 20h56
  • Entrée dans l’ombre (O1 ): 21h54
  • Maximum de l’éclipse (M) : 22h08
  • Sortie de l’ombre (O2) : 22h21
  • Sortie de la pénombre (P2) : 0h11 (26 avril)

Comme vous pouvez le constater, le passage dans l’ombre sera très rapide (seulement 27 minutes) et seule une très faible partie du disque lunaire sera dans l’ombre.

Parcours de la Lune dans les cônes d’ombre et pénombre de la Terre

Il y aura une autre éclipse de Lune un mois tout juste après, le 25 mai mais il s’agira d’une éclipse par la pénombre seulement, comme celle du 18 octobre. Pour observer une éclipse de Lune en France, il faudra encore patienter puisque la prochaine éclipse totale visible en intégralité aura lieu le 28 septembre 2015.

Pour en savoir plus:

  • La page spéciale sur mon site dédiée à cette éclipse avec les horaires, la carte de visibilité et le parcours de l’éclipse dans l’ombre de la Terre;
  • Les informations techniques de l’éclipse sur le site de l’IMCCE;
  • Le site PGJ Astronomie propose comme toujours une description très détaillée de l’éclipse et des informations intéressantes.

Note: (*) En fait les horaires de l’éclipse sont générales, c’est à dire valables pour n’importe quelle ville, seules les heures de lever du Soleil et coucher de la Lune sont locales, c’est-à-dire valables uniquement pour Paris.

24 janvier 2013Souvenirs de Chine

Mon séjour en Chine a pris fin voilà maintenant un mois. Au début je pensais y rester un an mais au final, j’y ai passé deux années.

Le bilan de mon expérience chinoise est assez contrasté. Il est difficile de résumer deux ans en un billet mais si je devais définir la Chine en un mot, je dirais grandeur.

Grandeur, d’abord parce que la Chine est un immense pays. Pour se rendre dans les principales villes, il faut plusieurs heures d’avion ou même parfois une journée entière de train. Ensuite, grandeur par la taille des villes qui ne ressemble à rien à ce qu’on connaît en France. Une ville comme Shanghai s’étale sur l’équivalent d’un grand département français. Grandeur aussi pour la population avec 1.3 milliard d’habitants en Chine (1/5ème de la population mondiale) et plus de 20 millions rien qu’à Shanghai (1/3 de la population française). Grandeur pour taille moyenne des bâtiments, la longueur et largeur des avenues, dignes de certaines autoroutes françaises. Bref, la Chine est bien le pays de la démesure…

Dans mon périple, j’ai vécu principalement à Shanghai mais j’ai pu découvrir Pékin, Canton, Kunming, Lijiang et le Yunnan qui restera à coup sûr le meilleur souvenir de mon séjour.

Pas facile non plus de résumer ces deux années en photo tellement j’ai pu en prendre. J’ai donc sélectionné une vingtaine d’images qui caractérisent, à mon goût, ce pays.

mosaique

Enfin, j’ai également réalisé quelques time-lapses pris dans Shanghai et résumés dans cette vidéo (à voir en HD).

Comme il y a quatre ans, je viens de m’élancer dans le Vendée Globe virtuel.

Le site Virtual Regatta (VR) permet en effet de barrer son bateau virtuel à l’assaut du tour du monde, comme sur le vrai Vendée Globe. Les vents sont actualisés toutes les 12h à partir des vraies données météo. Ainsi, même si c’est nettement moins physique, on peut se comparer directement aux vrais concurrents de la course.

vgv

Le site VR est sujet à controverse quant à son fonctionnement (options payantes, plantage). Pourtant le succès est au rendez vous car plusieurs dizaines de milliers de participants ont rejoint la course. Au point même qu’il existe désormais plusieurs sites parallèles qui permettent d’avoir différents outils pour sa navigation sur VR.

L’un d’eux, vr-annexe.akroweb.fr s’adresse à la communauté des joueurs sans options. Il permet par exemple d’avoir réunis sur une carte tous les concurrents. Sur une animation, il est possible de voir le parcours de l’ensemble des participants depuis le début. On se rend compte que certains font des courses parallèles au Vendée Globe en passant par le nord par exemple.

Un autre site, pacotool.fr est un bon outil pour les marins virtuels. Il peut rebuter au premier abord mais il permet pas mal de calculs pour affiner sa course ou tester des caps.

Enfin vrtoutoulz.fr propose d’autres différents outils comme par exemple avoir sa trajectoire dans Google Earth.

Cette fois-ci, j’ai pris le départ à temps, c’est à dire le 10 novembre et non plusieurs semaines après comme la dernière fois. Après donc 6 jours de course, je me situe au sud-ouest des Canaries dans le devant du peloton puisque je pointe à la 11 201 ème position. Le classement est tout relatif puisque il semble dépendre de la trajectoire que vous suivez. Je n’ai pas vraiment d’objectif si ce n’est de faire mieux que la dernière fois où j’avais fini en un peu plus de 98 jours.

Chaque semaine, je ferais un petit compte rendu de ma course afin de vous la faire vivre au plus près. Vous trouverez ma position mise à jour chaque semaine sur la carte ci dessous. Enfin pour ceux qui participent, vous pouvez trouver mon bateau sous le nom de bibimc.

Point au 23 novembre:
Comme bon nombre de concurrents, j’ai eu à gérer le passage du pot au noir pour cette deuxième semaine de course. Malgré une petite journée au ralenti, je pense que ça s’est plutôt bien passé. Je viens de franchir l’équateur ce jour et m’enfonce donc maintenant dans l’hémisphère sud. Coté classement, je suis 141 778ème soit bien loin de mon classement de la semaine dernière. Là encore, il faut relativiser car ceux qui ont pris une route bien à l’ouest comme moi, sont plus loin de l’arrivée mais pas forcément les moins bien placés.

Point au 30 novembre:
Voici le terme de cette troisième semaine de course qui m’a vu poursuivre ma route tranquillement dans l’hémisphère sud et atteindre ma première tempête ces derniers jours. Le contournement par l’ouest était certes plus long en distance mais apparemment plus rapide. Je grimpe au classement à la 11 647ème place. Je me dirige à présent vers l’est en direction de la première porte que je devrais passer, si tout se passe bien, d’ici une semaine.

Point au 8 décembre:
Pour cette quatrième de course, j’ai passé sans trop d’encombres la première porte qui ouvre sur l’Océan Indien. Le choix de ma route très au sud et plus ventée m’a permis de gagner quelques places au classement puisque je suis 9612ème. Je devrais atteindre dans les 36 prochaines heures la seconde porte (Porte Crozet).

Point au 14 décembre:
Alors que le passage de la porte Crozet s’est plutôt bien passé, mon approche de la porte suivante (Amsterdam) est plutôt laborieuse. Je subis des conditions anticycloniques depuis plusieurs jours et je progresse peu. Heureusement, les prévisions semblent meilleures dans les prochaines heures et devraient me permettre de passer la porte dans les 24h. Après 5 semaines, je suis à présent 8868ème.

Point au 21 décembre:
Sixième semaine de course et je viens de valider la porte Est Australie. Mon allure a été très bonne pendant la semaine et s’annonce encore rapide dans les prochains jours. Si tout se passe comme prévu, je devrais passer la mi-parcours pendant la journée de Noël. Peu d’évolution au classement puisque je suis actuellement 8654ème.

Point au 28 décembre:
Cette septième semaine de course a marqué le passage de la mi-course (longitude 180°) pendant le jour de Noël. Les vents ont été très favorables cette semaine et m’ont permis d’atteindre l’avant dernière porte dans la soirée. Au classement, je progresse légèrement à la 7244ème place.

Point au 4 janvier:
Je viens d’effectuer le passage du mythique Cap Horn en milieu de nuit. C’est désormais l’heure des choix pour la remontée de l’Atlantique Sud. Pour l’instant, j’envisage une route plutôt à l’Est quitte à me ralonger un peu. Au classement, je régresse légèrement à la 8506ème place même si ma progression a été rapide cette semaine.

Point au 11 janvier:
Difficile neuvième semaine. La semaine dernière, j’ai choisi une route plutôt à l’Est et le bilan de cette option n’est pas très positif. Certes, je n’ai pas vraiment connu de période trop calme mais j’ai allongé ma route sans vraiment avoir de vents forts. Au classement, je perds 5000 places et suis désormais 13284ème. La route s’annonce maintenant plus tranquille avec l’équateur en ligne de mire la semaine prochaine.

Point au 18 janvier:
Comme prévu, je viens de passer l’Équateur la nuit dernière et j’entame donc si tout se passe bien mes deux dernières semaines de courses. Les alizées de l’Atlantique Sud m’ont assuré une route plutôt tranquille mais un peu lente pour cette dixième semaine de course. Je suis à présent à la 9695ème place. Aucune option ne se dessine pour l’instant pour passer l’anticyclone des Acores.

Point au 25 janvier:
J’approche désormais les 11 semaines de course et je vogue au large des Açores. Je n’ai pas vraiment été gêné par le pot-au-noir grâce à ma route légèrement à l’Ouest. Au classement cependant, je recule à la 13 758ème place. À présent, j’attends de prendre la nuit prochaine une dépression qui devrait me porter rapidement aux Sables-d’Olonne. Si tout se passe comme prévu, je devrais boucler mon tour du monde mardi prochain au matin, sauf si les vents en décident autrement.

Point au 29 janvier:
Je viens de boucler mon tour du monde virtuel à la voile. Je réalise un temps de 79 jours, 12h54m59s, ce qui est bien au delà de mes espérances au départ. L’ensemble du peloton a également mené une course très rapide. Je termine à la 8976 ème au classement général et seulement à la 1013ème place parmi les concurrents n’ayant pas choisi d’options.


Agrandir le plan


© 2007-2015 blog… | Propulsé par Wordpress | jotrilide